Pourquoi je ne peux voter ce rapport moral ....Courrier de Règis Osmont.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pourquoi je ne peux voter ce rapport moral ....Courrier de Règis Osmont.

Message par Admin le Mar 29 Aoû - 10:28

Pourquoi je ne peux voter ce rapport moral
Ce rapport présenté par l’ancienne secrétaire générale se veut laudatif envers la direction bicéphale de notre Fédération. Mais il fait l’impasse sur la démolition de pans entiers de la politique annoncée lors de la campagne électorale.
Une fédération démocratique : la base n’a plus la parole.
L’exception voulue et prévue dans les textes de délégation à un membre ou à une entité de pouvoirs relevant du Comité Directeur a été dénaturée au profit d’une délégation de TOUS les pouvoirs au Bureau Exécutif, réduisant la gouvernance à 8 membres élus statutairement (et non 9 comme actuellement) et à quelques affidés non élus. Le résultat est sensible : désaffection des élus hors des réunions de Comité Directeur, leur rôle étant devenu semblable au votre : applaudir la pensée suprême du binôme « président-vice président ». Museler une opposition n’a jamais été une réussite : à l’aveuglement des autocrates s’ensuit une révolte populaire.
Les vœux (article 11 du RI) ne figurent plus dans l’ODJ de cette AG, mépris de votre participation à la vie fédérale.
Vous allez assister à des ateliers (choisis arbitrairement) où vous aurez le droit en 45 minutes d’écouter la bonne parole, certainement pas à changer profondément la tenue des opérations à venir. Essayer donc de changer les formules de championnat !! Pardon ? J’oubliais la grande écoute pour le championnat ELITE 1. Au lieu de janvier, on commence un mois plus tôt. Il est vrai qu’un championnat à 3 équipes en Elite aurait fait mauvais effet.
Les cotisations et droits d’engagement, les amendes pour infractions aux règles du jeu contrairement à l’annonce électorale sont en hausse. Ils n’ont d’ailleurs été diffusés que par décision du Bureau Exécutif, sans avis du Comité Directeur, et surtout sans vote de votre part. Un avis plus détaillé sur ce point vous parviendra prochainement mais cela est énorme pour qui connait la situation des clubs, grands ou petits.
Mais à ce jour, les tarifs de la saison 2016-2017 sont toujours valables si vous le souhaitez : à vous cependant d’approuver cette augmentation inutile servant entre autres à alimenter la rémunération du Président, manœuvre égoïste d’une personne avide de pouvoir et d’argent et non du développement de notre sport.
Le développement, parlons-en ! Où est l’inversion du niveau des compétitions ? Elite 1, Elite 2, DN1 et DN2 sont gérées au niveau national : que reste-t-il aux Ligues et Comités ? et surtout que deviennent les clubs « périphériques » de l’Auvergne Rhône Alpes, de la Nouvelle Aquitaine, des Pays de Loire, ou d’Ile de France ?
Où sont passées les actions vers les fédérations scolaires et affinitaires ?
Pourquoi la rupture avec l’UGSEL qui permettait un rassemblement national à plus de 400 élèves, ceci après un brassage national y compris dans des académies hors notre zone de chalandise ?
Pourquoi l’absence de Coupe de France universitaire, alors qu’en 4 ans de travail on avait réussi à réunir sur un plateau de 2 jours 6 équipes d’académie chez les garçons, 5 chez les filles et que tous étaient demandeurs pour développer et atteindre la création d’un Championnat de France.
Quid de ces gesticulations envers l’AFLD ? Le mépris affiché envers les fonctionnaires se retourne contre les apprentis sorciers fédéraux. L’affaire GIGOT : pauvre garçon, abandonné au mauvais moment et enfoncé ensuite par des déclarations irresponsables.
Il ne s’agit pas de dopage mais de tentative de corruption et là on se trompe de cible. GIGOT c’est du Haut Niveau. 2 personnes sont en état de responsabilité : 1 d’Etat, 1 Fédéral. Au niveau du ministère, c’est le DTN qui est responsable. Au niveau fédéral, c’est le vice-président KHEDIMI, directeur des équipes de France, des compétitions, et de tout ce que le Président ne souhaite pas contrôler. Et lors du contrôle de Gigot qui était là ? Qui aurait pu éviter cette « fantastique blague » que le facétieux joueur exprimait. A tout le moins, ces deux personnes, si elles ont le moindre sens de l’honneur, devraient démissionner de leurs fonctions : il est encore temps de le faire ici même.
Ingérence de ce même vice-président dans les affaires disciplinaires ou d’arbitrage. Je ne sais si certains d’entre nous confirmeront ce qu’ils ont dit devant témoins au sujet de la tentative de changement d’arbitre durant les phases finales dans des rencontres où son club était concerné, ni de son attitude en Avignon après le match France-Angleterre ! Mais une chose est sûre : c’est le sursoit à diffuser le PV24 de la CND imposé par cet homme, essayant de sauver l’impossible ! Décision qui a provoqué la démission de la Commission Nationale de Discipline. Ce jugement de première instance a, par ailleurs, été confirmé en appel !
Et ne parlons pas des nominations en catastrophe en remplacement des commissions défaillantes, se nourrissant d’une consanguinité génératrice de toutes les erreurs mais étant avant tout aux ordres du conducator fédéral.
Le licenciement du personnel administratif ? Aucune concertation, une décision abrupte, sans aucun souci de reclassement. Et le Président voudrait se salarier sur les économies réalisées ? Où sont ses compétences ? Grand homme d’affaires ? Petit gérant franchisé qui a dû vendre car lorsque les résultats sont bons et qu’on est un grand manager, on ne vend pas pour s’inscrire à Pôle emploi. La Fédération serait-elle une annexe de Pôle emploi ?
Vous tous, bénévoles, qui ne comptez pas vos heures pour faire vivre vos clubs, allez-vous payer plus au détriment de votre club pour salarier un homme qui en un an vous a montré ses limites ?
Et si pour une fois le chantage « votez ou je m’en vais » ne marchait pas, on découvrirait son véritable attachement à un sport qu’il a dédaigné pendant 23 ans.
La télévision : quelles sont les nouveautés ? France O, en panne de programme mais qui réussit à ne pas payer de droit de retransmission. Tout le reste existait déjà.
La communication : peut-on avoir un bilan réaliste de ce qui est fait en le comparant aux 5000€ HT que perçoit le prestataire depuis juillet 2016 ? (60 000 € par an, 72 000 € avec la TVA).
Et je laisse le soin à d’autres de développer le triste sort réservé à l’équipe féminine, privée comme les universitaires, de Coupe du Monde après avoir reçu confirmation de leur présence. Comment jeter dans d’autres mains ce fabuleux développement ? Faites confiance au duo, ils ont assisté à la tournée du veilleur de nuit de Turckheim : "Han sori zu Fir und Liacht" (Prenez soin de l'âtre et de la chandelle) Dormez braves gens, le réveil n’en sera que plus douloureux.
Cette première année est un échec total, échec dû au manque de management réel de l’équipe – les compétences sont écartées au fur et à mesure -, à l’absolue volonté de contrôler toute action, à la direction par invectives et menaces ordurières la plupart du temps.
La démolition entamée serait mortelle si une seconde année était confiée à cette direction. Je vous invite, en repoussant ce rapport moral, à solliciter leur départ, soit volontaire en démissionnant sur le champ, soit en entamant une procédure de défiance.


Régis OSMONT
avatar
Admin
Admin

Messages : 2544
Date d'inscription : 16/07/2017
Age : 54
Localisation : LOON-PLAGE

Voir le profil de l'utilisateur http://www.que13.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum